Théâtre La Licorne
Sweet Home

Sans états d'âme

Du 21 février au 5 mars 2017

Création 2016

LE SPECTACLE
Polar domestique en trompe-l'œil

Son appartement est repeint de couleurs joyeusement acidulées. Ne vous y fiez pas : cette femme est dangereuse. Aigrie jusqu'à la moelle, elle en veut à la terre entière. Et elle a la folie des grandeurs : son rêve est de prendre le pouvoir dans l'immeuble où elle demeure ! Dans l'antre de sa cuisine, au rez-dechaussée, elle ourdit des plans machiavéliques pour gravir les étages. Comment ? En chassant tous ses voisins, un à un. Et elle est prête à tout. Pour raconter cette fable pleine de fiel, le Théâtre La Licorne convoque des objets détournés, des maquettes miniatures, des décors en toiles peintes et une comédienne survoltée. Le tout se déguste comme un concentré d'humour noir, avec des éclats de suspense et une pointe d'horreur. Sweet Home fait partie des « Petits polars » de La Licorne, mitonnés par la metteuse en scène Claire Dancoisne qui s'approprie les ingrédients du genre de manière très libre. Rita Burratini, comédienne rompue au théâtre forain, nous le sert à point.

la compagnie

Théâtre La Licorne

Faire du théâtre comme on peindrait un tableau, c'est l'art de Claire Dancoisne. Depuis vingt-huit ans, spectacle après spectacle, elle donne jour à un monde bien à elle, rugueux, hirsute, baroque et un brin gothique, souvent traversé par le souffle de la rébellion, toujours empli de vitalité. La poésie jaillit de l'alliance entre le masque, le costume à accessoires, les objets articulés, un jeu scénique gestuel, qui parlent davantage que le texte, réduit au minimum. Dans le monde de La Licorne, la matière est reine : qu'elle soit ferraille, papier ou tissu, elle apporte une présence brute et dense. Une fantaisie née de l'artisanat de la bidouille. Son Cirque de la Licorne mené par une bande de vieillards increvables qui domptaient un rhinocéros, une mante-religieuse et des sardines en boîte, était un tourbillon d'énergie. Il a inspiré par la suite Les Encombrants font leur cirque. Claire Dancoisne signe aussi bien de grandes épopées comme Le Cœur Cousu, échappée-belle d'une femme libre, couturière et magicienne, que des spectacles de petit format comme son fameux Macbêtes qu'elle reprend cette saison. La compagnie lilloise conçoit également des événements éphémères, en extérieur ou en salle, tels le Défilé de Haute Soudure, parodie rock’n’roll avec des costumes extravagants en métal et dentelles. Désormais installée à Dunkerque, elle a inauguré la saison dernière son lieu de fabrique : « L'Outil de création européen pour la marionnette contemporaine et le théâtre d’objets ». Un nouveau chapitre dans l'histoire de cette compagnie majeure qui a contribué à ouvrir l'horizon de la marionnette contemporaine, défendant contre vents et marées la force de l'imaginaire et un théâtre populaire.

distribution

Texte d’Arthur Lefebvre
Mise en scène / scénographie : Claire Dancoisne
Interprète : Rita Tchenko
Création musicale : Maxence Vandevelde
Création des objets :
Maarten Janssens, Olivier Sion
Construction décors :
Alex Herman
Peintures :
Chicken
Création costumes :
Anne Bothuon
Régie : Brice Nougues

production

Production : Théâtre La Licorne
Coproduction : Scène nationale Évreux Louviers
Soutiens : Conseil départemental du Pas-de-Calais
Remerciements : Le Bateau Feu, scène nationale de Dunkerke, Le Channel - scène nationale de Calais, Maison Folie Moulins à Lille.

L'exposition : la Licorne en liberté

Dans l’univers plastique du Théâtre La Licorne, il y a avant tout le plaisir de la bidouille et le goût de l’improbable. Beauté des images et grandeur du masque sont la manière de décliner le texte
dramatique. Objets de fer ou masques de papier, machines monumentales ou imperceptibles engrenages, les oeuvres bricolées dans les tout nouveaux ateliers de La Licorne à Dunkerque touchent par leur fragilité et font rire par leur aspect dérisoire. En parallèle aux représentations de Sweet Home et de Macbêtes, quelques-unes de ces oeuvres qui concourent à la magie des spectacles vous sont présentées au Mouffetard. Plus d'informations en cliquant ici +

infos pratiques

Du mardi 21 février au dimanche 5 mars 2017

du mardi au vendredi à 20 h
samedis à 19 h
dimanches à 17 h

Durée :

50 min

Tarif A :

18€ / 14€ / 12€